Hallebarde du croissant de lune 1580-1700

Admirable reproduction entièrement fonctionnelle d'une hallebarde, l'arme du sergent des Tercios, principalement du XVIIe siècle. C'est une arme complète, elle comprend une tige de cendre naturelle.

144,63 €
Quantité
Derniers articles en stock

La hallebarde comme arme exclusive

En plus d'être une arme de défense exceptionnelle (d'où son utilisation par de nombreux gardes du corps), la hallebarde est devenue l'arme distinctive des sergents dans toutes les nations, notamment en Espagne. L'utilisation d'armes exclusives indiquant une position ou un emploi militaire était une tradition originaire de l'Empire romain. Ce modèle, avec la hache du croissant de lune et moins émoussé, est conçu plus comme un insigne de grade de sergent que comme une arme de combat, mais c'est toujours une arme mortelle. La hallebarde entre les mains d'un sergent expérimenté est devenue une arme très efficace. Le sergent, vétéran de nombreux conflits, était souvent le premier au combat et garantissait la discipline et le bon ordre des formations à tout capitaine.

Contrairement aux hallebardes lourdes (comme les hallebardes suisses), la Hallebarde du sergent des Tercios espagnols a en fait été développée à l'époque des armes à feu et a été conçue pour affronter les ennemis avec une armure moins protectrice. Plus léger, plus rapide et plus maniable, le sergent hallebarde était un soldat trompeusement rapide et étonnamment efficace.

La hallebarde avec des ornements

Les lames de hallebarde étaient souvent ornées d'ornements découpés à la forme de divers motifs. En plus de la lame en croissant de lune, cette réplique de hallebarde comporte des ornements en forme de croix latines et la lame est complètement aiguisée. C'est une reproduction étonnamment robuste et durable. Il peut être utilisé comme lance, comme crochet pour attraper ou emmêler et comme outil de coupe.

Ceci est une réplique complète, qui comprend du moharra et du bois de cervidé. Le moharra est complètement tranchant et doit être manipulé avec beaucoup de soin. Pour la sécurité du transport, la perche et le moharra sont fournis séparément, pour un montage simple par le récréateur.

Détails:
- Matériau: moharra en acier trempé à haute teneur en carbone 1055, tige en bois de frêne
- Longueur totale: env. 216,5 cm
- Longueur du poteau: env. 162,5 cm
- Longueur du moharra: env. 54 cm
- Largeur Moharra: env. 30,5 cm
- Poids total: env. 1780 grammes

Dans l'image, sergent arquebusier avec hallebarde, détaille l'oeuvre Récupération de l'île de San Cristóbal, de Félix Castelo, 1634. Musée du Prado:

sargento

Cold Steel
102040003
1 Article

Fiche technique

Composition
Acier
Bois

Vous aimerez aussi

Guisarme

Arme en bois avec lame et crochets. XIV siècle.

Prix 148,76 €
chat Commentaires (0)
Aucun avis n'a été publié pour le moment.
arrow_upward